Nos voisins

 

MuséoParc-Alésia

Le centre d’interprétation est la porte d’entrée du MuséoParc Alésia. Ouvert depuis le 26 mars 2012, il met tout en œuvre pour présenter de manière ludique et interactive la célèbre bataille qui opposa Vercingétorix à César.

Situé en plein cœur de la Côte d’Or, dans un cadre naturel exceptionnel, le Centre d’interprétation présente des espaces scénographiés qui vous expliquent les évènements de l’année 52. Grâce à ses bornes interactives, ses facs-similés et ses reconstitutions de machines de guerre, l’immersion dans cette importante période de notre histoire est totale.

Prenez le temps de découvrir le film « Alésia, le rêve d’un roi nu » qui résume les différentes batailles qui aboutissent à la victoire de Jules César.

En extérieur, entre les lignes de fortifications romaines reconstituées, vous pourrez assister à l’entraînement des légionnaires romains ou des guerriers gaulois.

Après la défaite de Vercingétorix, l’oppidum sur lequel il s’était retranché avec ses troupes continue d’être occupé. Notamment grâce à l’activité d’artisans spécialisés dans le travail du bronze, une ville gallo-romaine se développe et prospère. La population peut être estimée alors à quelques milliers de personnes. La ville est ensuite abandonnée au Vème s.

Après de nombreuses années de fouilles, dont les premières ont été initiées par Napoléon III, plusieurs vestiges ont été mis au jour. Aujourd’hui, de nombreuses animations vous sont proposées.

Vous êtes invités à parcourir le centre monumental antique composé d’un sanctuaire, d’un théâtre et d’un forum fermé par une basilique.

A côté, s’élève un étonnant édifice caractérisé par une cour bordée de portiques et une salle souterraine creusée dans la roche : le monument d’Ucuetis, ancien siège de la corporation des bronziers et des forgerons.

Des rues encore partiellement pavées conduisent à travers des îlots d’habitations dont subsistent de très belles caves.

Pour commémorer la fin et le succès des recherches entreprises à Alésia, Napoléon III commande au sculpteur Aimé Millet une statue colossale de Vercingétorix. Haute de 6.60 mètres, cette œuvre en tôle de cuivre est érigée en 1865. Son socle en pierre de 7 mètres a été dessiné par l’architecte Viollet-le-Duc.

Le visage de Vercingétorix, inspiré par napoléon III jeune et son attitude expriment la résignation après la défaite. La représentation est empreinte d’anachronismes. Le tout est conforme à l’image diffusée aux XIXème et XXème siècles par l’imagerie populaire et les manuels scolaires : des Gaulois moustachus aux cheveux longs, portant des casques à ailes, aimant la guerre et la chasse, vivant dans des huttes. Autant d’idées reçues qui sont aujourd’hui démenties par les découvertes archéologiques et la relecture des textes antiques.

L’accès à la statue est libre en permanence.

« 1 de 2 »

 

 

 

Tarifs 2014

Plein tarif Adulte : 9.50 €

Tarif réduit * : 7.50 €

*Etudiant – de 26 ans, apprenti, famille nombreuse, demandeur d’emploi

Enfant de 7 à 16 ans : 6 €

Pass tribu (1 adulte + 2 enfants mineurs) : 19.50 €

Par adulte supplémentaire : 7.50 €

Par enfant supplémentaire : 5 €

Centre d’interprétation + vestiges gallo-romains :

Plein tarif Adulte : 11.50 €

Tarif réduit * : 9 €

*Etudiant – de 26 ans, apprenti, famille nombreuse, demandeur d’emploi

Enfant de 7 à 16 ans : 7 €

Pass tribu (1 adulte + 2 enfants mineurs) : 23 €

Par adulte supplémentaire : 9 €

Par enfant supplémentaire : 6 €

MuséoParc Alésia

BP 49

1 route des trois ormeaux

21150 Alise-Sainte-Reine

Tél. : (33) (0)3 80 96 96 23

contact@alesia.com

www.alesia.com


 

Le Chateau de Bussy Rabutin

Situé au cœur d’un vallon de l’Auxois en Bourgogne, le château de Bussy-Rabutin se distingue par la qualité de son architecture (Renaissance et XVIIème), par un jardin à la française inscrit dans un domaine de 12 hectares et par l’originalité de sa décoration intérieure.

Auteur de l’Histoire amoureuse des Gaules, son illustre propriétaire, le comte Roger de Bussy-Rabutin (1618-1693) y est condamné à l’exil par le roi Louis XIV. Brillant soldat, homme d’épée et de lettres, académicien et bel esprit, il occupe ses loisirs forcés à l’embellissement de sa demeure.

Cousin de Mme de Sévigné, il a exprimé sur les murs du château, par près de trois cents portraits et devises sa passion pour la guerre, la littérature, l’amour et la galanterie ainsi que son dépit à l’égard du Roi-soleil.

La salle des Devises, le salon des Hommes de guerre, la galerie des Rois, la tour Dorée, la chambre de Bussy constituent le testament du plus célèbre des libertins du Grand Siècle.

Le château est labellisé « Maisons des Illustres » et « Jardin Remarquable »

Le parc du château de Bussy-Rabutin s’inscrit dans le cadre d’une gestion éco-responsable : respect de la biodiversité, désherbage manuel, débardage à cheval, utilisation de produits phytosanitaires labellisés bio…

« 1 de 3 »

 

 

 

Château de Bussy-Rabutin

21150 Bussy-le-Grand

Tél. : (33) (0)3 80 96 00 03

Fax : (33) (0)3 80 96 09 46

chateau-de-bussy-rabutin@monuments-nationaux.fr

www.bussy-rabutin.monuments-nationaux.fr

  


 

 

Le Musée-site Buffon

La Ville de Montbard est fortement marquée par un personnage de premier plan, Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon, né dans la ville le 7 septembre 1707. De son hôtel particulier à l’orangerie, en passant par les anciennes écuries et les 7 hectares arborés du Parc Buffon, patrimoine bâti historique et patrimoine naturel se côtoient et invitent à une découverte du « Siècle des Lumières ».

Musée Buffon (Classé Monument Historique, Musée de France, labellisé « maison des illustres »)

Le musée propose un parcours à travers l’histoire des sciences, des cabinets de curiosité aux premiers Muséums, en s’attachant à deux personnalités nées à Montbard : Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788) et Louis Jean-Marie Daubenton (1716-1800). Deux salles d’exposition temporaire proposent, en lien avec les collections du musée, une découverte de l’héritage artistique et scientifique des deux célèbres naturalistes.

Parc Buffon

Aménagé par Buffon entre 1733 et 1742, ce parc est intimement lié à l’histoire du château des ducs de Bourgogne sur lequel il est construit. Classé monument historique en 1947, le parc offre le long de ses quatorze terrasses un cadre naturel et historique de premier ordre.

Tour de l’Aubespin et Tour Saint-Louis

Ces deux tours du XIVe siècle sont, avec l’église Saint-Urse, les remparts et les salles souterraines, les vestiges les plus visibles de l’ancienne forteresse médiévale. D’une hauteur de 40 mètres, la Tour de l’Aubespin est composée de quatre salles voûtées et d’une terrasse supérieure qui offre un panorama remarquable sur Montbard et la vallée de la Brenne traversée par le canal de Bourgogne. La Tour Saint-Louis, remaniée par Buffon au XVIIIe siècle, abritait quant à elle tout à la fois le cabinet de travail d’été, le laboratoire et la bibliothèque du célèbre naturaliste.

Cabinet de travail

Buffon donnait rarement accès à ce lieu intime où il passa de nombreuses heures à composer les 36 volumes de l’Histoire Naturelle générale et particulière. Les murs couverts des estampes aquarellées de François-Nicolas Martinet qui illustrent l’Histoire Naturelle des Oiseaux, la cheminée de marbre ou encore le portrait de Newton restituent l’ambiance particulière de ce lieu chargé d’histoires…

« 1 de 2 »

 

 

 

Musée-site Buffon

3 rue du Parc Buffon

21 500 Montbard

03 80 92 50 42

www.facebook.com/museesitebuffon


 

 

Les Forges de Buffon

 

Elle est édifiée en 1768 par le célèbre naturaliste. Elle constitue un exemple parfait des préoccupations de rationalisme et d’harmonie chère au siècle des Lumières. Les bâtiments sont distribués sur deux niveaux, l’un regroupant les bâtiments industriels et l’autre intégrant les habitations, les jardins et la ferme.

 www.grandeforgedebuffon.com

 

 

 


 

 

L’Abbaye de Fontenay

Fondée en 1118 par Saint-Bernard, l’Abbaye de Fontenay est l’un des plus anciens monastères cisterciens de France. L’architecture romane confère une homogénéité remarquable à l’ensemble des bâtiments conventuels du XIIème s. Ceux-ci nous parviennent intacts après avoir traversé plus de huit siècles d’histoire.

Propriété privée, l’Abbaye de Fontenay a été classée « Patrimoine Mondial » par l’UNESCO en 1981.

www.abbayedefontenay.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.